Avec l’inauguration du Port de Tanger Med II, le complexe Tanger Med est entré dans le cercle restreint des ports les plus importants du trafic maritime en Atlantique et en Méditerranée, écrit le portail d’information économique +Financial Afrik+. 

« Aux carrefours des grandes routes est-ouest et fort désormais d’une capacité globale de 9 millions d’EVP dont 3 millions du Tanger Med I, Tanger Med, solidement classé dans le top 50 des ports mondiaux, réalise un nouveau bond, entrant dans le cercle restreint des ports les plus importants du trafic maritime en Atlantique et en Méditerranée », fait savoir le média électronique.

Relevant que le complexe Tanger Med s’impose dans la séculaire bataille du Détroit face à son grand rival espagnol Algeciras, +Financial Afrik+ indique que le nouveau port jouit d’une position stratégique unique à zéro déviation pour les navires transitant par le Détroit de Gibraltar.

Annoncé depuis le début de cette année, Tanger Med II a nécessité un investissement public en infrastructures à hauteur de 14 milliards de dirhams avec plus de 4.600 m de digues et 2.800 m de quais et des services de pointes en termes d’infrastructure portuaire.

Cité par le site web économique, le président de Tanger Med SA (TMSA), Fouad Brini a expliqué que cette infrastructure entre dans le cadre du nouveau programme d’investissement dans le domaine portuaire du Maroc.

« Cette dynamique permettra de contribuer à l’amélioration de la compétitivité logistique du continent africain et de confirmer l’intégration du Maroc dans les principaux corridors logistiques mondiaux, en plaçant Tanger Med, dans un proche horizon, dans le top 20 mondiaux des ports conteneurs », a-t-il ajouté.

S’agissant de la vocation africaine de cette infrastructure, le journal rapporte que M. Brini a précisé que « ce port est un méga hub pour l’Afrique dans la mesure où il contribue à baisser les coûts logistiques pour le continent ».

Cette grande plate-forme, indique-t-il, permettra aux opérateurs maritimes de baisser leurs coûts du fait de la concurrence.

Lancés en 2010, les travaux de Tanger Med II se sont déroulés en deux phases. La phase 1 incluant les infrastructures de base, la phase 2 comprenant les nouveaux quais, rappelle le journal électronique.

Source : atlasinfo.fr